Sondage sur l’immobilier locatif : les préférences des investisseurs

Quelles conséquences a eu la crise sur l’investissement immobilier ? Les Français sont-ils toujours intéressés pour investir dans l’immobilier locatif ? Quels sont les biens à privilégier ? Découvrez les résultats d’un sondage sur l’immobilier locatif réalisé en septembre 2021 à l’originedu Groupe Selexium. Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire ? Le sondage d’OpinionWay pour Selexium porte principalement sur les conséquences de la crise sanitaire sur l’intérêt pour l’investissement immobilier. Cette enquête capture ainsi le ressenti des potentiels investisseurs au cours d’une période d’amélioration, après deux ans marqués par la crise du Covid-19. Les personnes interrogées révèlent plusieurs indications sur leurs préférences d’investissement locatif. Pour 76 % d’entre eux, les critères ont évolué à la suite de la crise et des divers confinements. Ainsi, presque 8 Français sur 10 confirment l’incidence du Covid-19 sur la recherche de biens immobiliers. Selon 86 % des interrogés, le nouveau critère capital pour la recherche d’un

Taxe foncière : une hausse potentielle dans 36% des communes

Le montant de votre taxe foncière risque d’être plus élevé cette année. En hausse progressive ces 10 dernières années, l’impôt local devrait s’alourdir pour faire face à la disparition de la taxe d’habitation et en réaction à l’annonce de la révision des valeurs locatives cadastrales. Qu’est-ce la taxe foncière ? Tout d’abord, il est bon de rappeler comment est calculée la taxe foncière. Le fisc attribue au logement une valeur locative cadastrale (VLC) annuelle en fonction de leur spécificité, cette valeur correspond au montant des loyers perçus en théorie si le bien était en location. Ensuite, on récupère le montant des loyers nets de charge en soustrayant de 50% les charges fictives à la VLC. Les communes et départements vont alors se baser sur cette valeur théorique locative pour déterminer et voter le taux d’imposition à appliquer. À partir de ce fonctionnement, on peut facilement observer les facteurs, qui cumulés, ont

2 dispositifs pour payer moins d’impôts en immobilier locatif

Vous avez décidé de vous lancer dans l’investissement immobilier pour faire du locatif ? Votre objectif est de développer votre patrimoine tout en défiscalisant ? Plusieurs dispositifs de défiscalisation immobilière sont à votre disposition dans le paysage français. Dans cet article nous vous présentons les deux dispositifs les plus en vogue concernant l’immobilier neuf et l’ancien. Explications… Le dispositif Pinel, pour défiscaliser dans le neuf Si votre choix pour une raison ou une autre s’est porté sur l’investissement locatif neuf ou en Vefa, préférez opter pour le dispositif Pinel. Le principe est simple, vous vous engagez à mettre en location le bien acheté pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans et vous pourrez bénéficier en contrepartie d’une réduction d’impôts pouvant atteindre 63 000 euros. Vous l’aurez compris le montant de la réduction appliquée dépendra de la durée d’engagement choisie. Afin de bénéficier de ce dispositif, certains critères doivent donc être respectés

Dans quel monument appartenant au patrimoine français peut-on encore investir ?

En 2019, la loi Monuments Historiques fait encore des adeptes. Elle permet d’investir dans des immeubles classés ou inscrits et de bénéficier d’avantages fiscaux. Attention, plusieurs conditions doivent toutefois être réunies pour que les avantages s’appliquent. Le bâtiment concerné doit tout d’abord être classé aux monuments historiques, être inscrit à l’inventaire supplémentaire (ISMH) ou posséder le label délivré par la Fondation du patrimoine.

Achat immobilier locatif : comment s’y prendre ?

L’achat d’un bien locatif peut être un excellent moyen de rentabiliser votre argent. Pour obtenir le meilleur rendement possible, vous devrez développer de nouvelles compétences pour choisir le logement approprié et faire une bonne planification. Ce guide complet explique comment investir avec succès dans l’immobilier locatif. Il vous avertit de certains pièges courants et suggère des moyens de les éviter. Planifiez votre budget Êtes-vous prêt financièrement à acheter un bien locatif ? Au-delà des coûts initiaux, vous devrez également payer les dépenses mensuelles associées à la possession d’une propreté, telles que l’assurance des biens et les taxes foncières. N’oubliez pas de mettre de côté des fonds pour les principales dépenses imprévues spécifiquement liées au statut de propriétaire telles que les réparations des dommages causés par les locataires et des autres coûts de maintenance ( électricité, plomberie, etc.). Tous ces coûts devraient être ajoutés à vos calculs pour avoir une idée