Investir sur Internet : profiter des opportunités du web

En s’appuyant sur la technologie pour proposer des services financiers ou bancaires, les FinTech sont des start-up qui suscitent
l’inquiétude des acteurs bancaires “traditionnels”.

Certaines d’entre elles, à l’image de Slimpay (+ 4 068%) affichent des taux de croissance à 4 chiffres en seulement quelques années.

Se spécialisant dans des
prestations liées à la finance sur le web, ces entreprises d’un nouveau genre sont en train de se tailler la part du lion.

L’essentiel

Plus largement, le web offre de belles perspectives d’investissement. Services accessibles sur mobile dédiés à la nourriture et la livraison à domicile comme Deliveroo (foodtech), plateformes d’e-sport proposant des paris en ligne ou plateformes de gamers comme Twitch, connaissent un succès fulgurant. Les Assurtech ont également de plus en plus d’adeptes. Investir 2.0 est une option maligne.

Autre opportunité offerte par le web : confier ses choix d’investissement à un “robo-advisor”. Armé de son intelligence artificielle décryptant les algorithmes, ce robot compare des milliers et des milliers de taux de rendement et de données pour miser sur le fonds ou le placement adapté aux envies, au profil et au budget de l’investisseur.

Important

Les performances sur le long terme des robots devenus conseillers en gestion de patrimoine, restent encore difficiles à évaluer.

Selon les pouvoirs que vous lui octroyez, cet automate peut seulement vous donner des recommandations en investissement, que vous êtes libres de suivre ou non, ou carrément gérer et miser vos fonds en bourse, lorsqu’il a la gestion sous mandat de votre portefeuille. Certains robo-advisor jouent également le rôle de conseillers en gestion de patrimoine, à des prix plus attractifs que leurs équivalents “humains”.

Pour en savoir plus