Les plateformes de crowdfunding ou comment investir de chez soi pour des projets concrets

Le crowdfunding est la collecte de monnaies virtuelles d’un groupe collectif pour un projet particulier sur une plateforme en ligne. S’apparentant au mécénat, vous n’obtenez donc pas de part dans la société ou projet que vous financez.

Mais suffit-il d’investir en ligne pour que le financement participatif soit porteur à la naissance de projets concrets ? Homunity vous en dit plus à ce sujet !

Le financement participatif : pour qui et pour quoi ?

Ceux qui sont à l’origine des projets sont en moyenne de jeunes entrepreneurs qui ont besoin d’aide pour fonder leur entreprise. Mais pourquoi viennent-il interagir auprès d’une communauté plutôt qu’auprès d’une banque ? Leurs intérêts sont multiples.

D’abord parce que la banque a le plus souvent besoin d’un business model convaincant, qui expertise sur plusieurs années le projet de la société. La nouveauté sur le marché est à double tranchant : entre succès et échec, la banque peut refuser. On vous propose de découvrir les astuces pour créer une entreprise et commencer tous vos projets.

Ensuite parce que le crowdfunding se base sur le mécénat de l’investissement en ligne. En cas d’échec du projet, l’argent investi ne sera pas à rembourser – alors que pour une banque, si !

Le challenge de ces créateurs est donc de convaincre de l’utilité de leurs inventions. Ces dernières sont le plus souvent expliquées en détails dans des vidéos partagées sur la toile pour que la communauté puisse y accéder.

Afin de se démarquer, l’innovation caractérise le plus souvent ces projets. D’autant que de futurs collaborateurs peuvent participer à l’essor de l’entreprise.

Comment faire vivre un projet

En participant financièrement au projet, vous entrez dans une communauté qui partage la même envie que vous : atteindre l’objectif chiffré par le créateur du projet. A vous de vous investir selon votre motivation ! Partage sur les réseaux sociaux, discuter de la plateforme et du projet avec vos amis, famille, collègues… que le contact soit virtuel ou physique, tout est bon pour donner plus d’ampleur et de visibilité au projet.

Vous avez l’opportunité de participer à différentes thématiques : cuisine, musique, sport, humanitaire, architecture, art… tout est possible et imaginable. A vous de déterminer quel projet vous tient le plus à cœur. Mais savoir se détacher de sa passion peut aussi vous faire découvrir d’autres choses, alors n’hésitez pas à faire le tour des projets qui reçoivent le plus de financement participatif, les bijoux sont souvent dans le lot !

Vous avez aussi parfois la chance de tomber sur des personnes qui souhaitent rétribuer leur donateur. En ce cas, des petits cadeaux (stylos, tee-shirts, mugs…) sont offerts lorsque le projet abouti. Tout le monde est gagnant !

Des dons virtuels à risques réels ?

On le ne dira jamais assez. Investir en ligne ne vous demandera pas de financer le projet dans son intégralité. Ni que la somme versée au départ devient un dû quotidien au projet. Que vous participiez à la hauteur de 1€ (le minimum des plateformes de crowdfunding le plus souvent), vous prenez tout de suite part à l’aventure.

Votre investissement ne doit cependant pas devenir émotionnel. Le crowdfunding implique aussi le risque que le projet n’aboutisse pas. Mais vous n’avez pas à vous sentir responsable, les explications de l’échec peuvent être multiples : chiffres non atteints, erreur des tests produits, peu de réactivité de la communauté ou un projet trop ambitieux pour une équipe sous-équipée…

Faites cependant attention aux arnaques répandues, qu’ils s’agissent des projets, ou parfois de la plateforme en elle-même. Puisqu’il s’agit d’une dépense d’argent volontaire de votre part, un véritable réseau s’est développé sur les plateformes. Cet argent collecté attire des personnes mal attentionnées prêtes à raconter ce que vous voulez entendre pour récupérer votre argent. Il est difficile par la suite de récupérer votre don, puisque le mécénat implique un échange consenti et que c’est vous qui avez effectué la démarche du virement bancaire.

Pour les éviter, il est possible de vérifier que les plateformes sont bien homologuées par l’Etat. Chaque plateforme doit afficher le logo de l’Etat.

Mais facilement copiable, vous ne devez pas vous arrêtez là. Les projets, s’ils sont réalisables, prolifèrent sur les réseaux sociaux. Si vous jugez que le projet n’est existant que sur la plateforme, c’est anormal puisque le crowdfunding repose sur le réseau. Attendez un peu avant d’investir en ligne !

Derniers conseils pour débusquez un financement participatif douteux : lisez les commentaires. Est-ce la même personne qui fait vivre la communauté, voyez-vous différents commentaires avec les mêmes types de fautes d’orthographes ou d’expression ? En ce cas, il peut s’agir d’une seule personne qui écrit de faux commentaires.

 

Le crowdfunding est la porte ouverte à la nouveauté, la diversité et la possibilité de s’investir pour d’autres en restant bien confortablement chez soi.

Après ce travail ardu, vous méritez bien une petite pause non ? Venez découvrir nos sept idées pour se relaxer après une semaine éprouvante.